[Avis d'expert] Le Mois de la fierté homosexuelle touche-t-il à sa fin ? Exploration de l'avenir de l'homosexualité et du drapeau arc-en-ciel.

Grand rassemblement LGBT à West Hollywood (Californie), alors que l'opposition s'intensifie

Le 9 avril 2023, les rues de West Hollywood, en Californie, étaient remplies de militants LGBT agitant des drapeaux arc-en-ciel symbolisant la "Gay Pride", une célébration de l'identité personnelle et un appel à l'égalité des droits. Mais à mesure que le temps passe, la célébration du mois de la fierté homosexuelle semble être confrontée à des défis sans précédent.

Chaque mois de juin, connu sous le nom de "mois de la fierté gay", la communauté LGBT et ses sympathisants organisent des défilés et des rassemblements dans tous les États-Unis, en particulier dans les villes des États bleus, pour célébrer l'identité personnelle et l'acceptation de la diversité des genres. Les gouvernements et les entreprises manifestent également leur soutien, mais cette année semble différente.

Tout d'abord, Budweiser Light a subi une forte baisse de ses ventes et un effondrement du cours de son action après avoir lancé une campagne de marketing dont le porte-parole était la sensation transgenre de l'internet, Dylan Mulvaney, ce qui montre que la réaction du public à la participation des entreprises au mois de la fierté homosexuelle n'a pas été entièrement positive. Target a également subi une baisse de ses ventes et une chute brutale du cours de son action après avoir lancé des marchandises sur le thème de la Gay Pride, en particulier des maillots de bain transgenres conçus pour cacher les organes génitaux masculins, ce qui a suscité une vaste controverse.

L'opposition s'est également manifestée dans le secteur de l'éducation. À Burlington (Massachusetts) et à Huntington Beach (Californie), les élèves ont exprimé leur mécontentement à l'égard des films et des programmes dont la diffusion est obligatoire dans les écoles pendant le mois de la fierté homosexuelle. À Glendale, en Californie, des parents arméniens et latinos conservateurs se sont heurtés à des militants Antifa qui soutiennent le programme scolaire LGBTQ+. Ces incidents reflètent l'évolution du niveau d'acceptation sociale des événements du Mois de la fierté gaie.

"Les détracteurs du Mois de la fierté gaie ont fait valoir que ces manifestations ont délaissé leurs objectifs initiaux d'égalité et d'acceptation au profit de l'imposition de certaines normes morales et coutumes. La réaction a été particulièrement forte lorsque ces événements ont commencé à toucher les enfants, en introduisant l'idéologie des transgenres et des enfants cool, et en demandant aux enfants d'explorer et d'exprimer leur "identité de genre" à un très jeune âge.

Avec cette série d'événements et de réactions, il est peut-être temps pour les initiateurs et les partisans du mois de la fierté homosexuelle de réfléchir à la question de savoir si leurs actions ont réellement favorisé la tolérance et la compréhension dans la société, ou si elles ont au contraire creusé le fossé. Après tout, la véritable fierté devrait résulter de l'affirmation de l'identité personnelle et du respect et de l'acceptation des choix des autres, plutôt que de forcer la société à accepter un ensemble particulier de valeurs.

tendance à la mode

Dernières nouvelles

fr_FRFrançais